La Libération sous contrainte

Un service aux frontières du social et du judiciaire

La libération sous contrainte

En 2018, l’ARS95 a signé une convention avec le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation du Val d’Oise pour mettre en œuvre un accompagnement des personnes libérées sous contrainte, en complémentarité du suivi réalisé par les CPIP.

Depuis le démarrage, près de 40 personnes ont pu bénéficier d’une LSC avec un placement sous surveillance électronique.

Les condamnés font l’objet d’une prise en charge pluridisciplinaire avec au moins 3 entretiens par semaine avec différents professionnels. C’est une des intervenantes socio-judiciaires qui coordonne les accompagnements et qui est en lien avec le SPIP dans le rendu compte du déroulement et des évolutions de la personne. Les autres professionnels qui interviennent sont : un psychologue clinicien de l’ARCA, une conseillère en économie sociale et familiale et un conseiller en insertion professionnelle.

Cette pluridisciplinarité permet de travailler plusieurs problématiques et d’optimiser le temps de prise en charge qui est souvent très court.

 

Contact : k.bathily@ars95.fr

Les actualités de l'association

VOTEZ POUR COUSU MAIN

Notre projet  de recyclerie textile COUSU MAIN a été retenu dans le cadre du Budget participatif de la Région Île-de-France. Nous avons besoin de tout le monde pour voter et avoir la chance de nous trouver parmi les lauréats : sur la base du vote des...En savoir plus

UNE TRES BONNE ANNEE 2021

    Le président, Michel TORRE, les membres du Conseil d’Administration, la direction et les équipes de l’ARS95 vous adressent leurs meilleurs vœux pour l’année 2021. Nous nous réjouissons d’avance de voir éclore de nouveaux projets : l’accompagnement des bénéficiaires du RSA, le chantier d’insertion...En savoir plus

CAFE DES FEMMES / FIN DE LA SESSION D’ACCOMPAGNEMENT DES BRSA 2020

C’était hier la dernière action collective en faveur des bénéficiaires du RSA qui étaient accompagnés depuis l’été dernier. Cette action réunissait 3 femmes qui ont pu s’accorder un moment de détente, avec les 2 intervenantes sociales qui pilotent le dispositif. En un an, 58 contrats...En savoir plus

Newsletter