Blog

Témoignage de M. Gali

  |   Témoignage

« A la suite d’un divorce, après avoir été mis sous contrôle judiciaire, une assistante sociale m’a orienté vers l’ARS95. J’ai été alors accueilli au Centre d’Hébergement La Garenne durant près de deux ans. Je suis actuellement dessinateur en bureau d’études depuis 5 ans.

Sur le plan humain, l’ARS m’a beaucoup apporté. De la familiarisation avec les éducateurs à la connaissance des autres résidents. Face aux problématiques des autres, on apprend à se repositionner. Intégrer l’ARS m’a permis de me redresser, moralement et financièrement. Etant une personne sociable et engagée, je me suis donc investi au sein du foyer, j’ai notamment été élu délégué des résidants. Cette place de porte-parole des résidants auprès de l’équipe pédagogique m’a aidé à me repositionner socialement, durant mon parcours de réinsertion. C’est à chacun des résidants de mettre un peu de soi au sein du foyer.

Le foyer de la Garenne est une petite structure à taille humaine, ce qui en fait un foyer agréable, accessible, contrairement à d’autres foyers surchargés. Durant les deux années où j’y ai résidé, le foyer, j’ai pu être suivi, par des éducateurs spécialisés, très professionnels, dont je garde un bon souvenir. J’ai découvert des personnes qui font un travail remarquable, riches de par leur psychologie et leur écoute.

J’ai toujours été attiré par le milieu associatif et social, où je voulais travailler. Cependant, c’est un domaine très large, où les contrats sont précaires, souvent des contrats au mois. De ce fait, après plusieurs CDD dans ce domaine professionnel, dès qu’une opportunité s’est présentée, je l’ai saisie. C’est à ce moment que j’ai commencé à travailler dans un bureau d’études. Le travail était plus technique mais m’assurait une situation financière stable. »

Témoignage-M.Gali_-400x191